Un bon café !

Célébrée chaque premier dimanche de mars depuis 1987, la fête des grands-mères, ou des grands-parents selon la région, a été instaurée par une célèbre marque de café pour honorer nos aïeules…
Une fête à l’origine purement commerciale, une création marketing pour appuyer les produits de la marque annuellement en profitant de se faire une image proche de tout un chacun. Une réussite publicitaire habile dont l’aspect mercantile laisse place au sujet lui-même au fil des années. Une bonne chose en soi puisqu’elle fait la part belle à nos «mamies», ferment de la famille et mémoire d’une période qui peut paraître bien lointaine à certains. Difficile d’imaginer la vie dans un temps où téléphone, télévision et transports privés n’en étaient qu’à leurs balbutiements… sauf quand grand-mère nous le raconte avec ses propres mots autour d’un bon café bien chaud.
Dans notre région, l’actualité de la semaine se fait tout naturellement l’écho de cet événement par la célébration de nos octogénaires et nonagénaires. A en juger par le nombre d’anniversaires qui sont célébrés en ce début d’année, la région doit être propice à la bonne santé de ses habitants. Sur les bords du Léman ou plus à l’intérieur des terres, les anniversaires se multiplient à tel point qu’on serait tenté de penser que la décennie 1925-1935 eut dû être une période heureuse en terres de Lavaux et pays d’Oron ! Ni le krach boursier, ni la montée d’un certain nationalisme ne semblent avoir eu un quelconque effet sur la qualité de vie de la région… ou serait-ce l’héritage laissé par nos moines viticul-teurs ?…
Les statistiques nous parlent d’une Suisse vieillissante et à l’heure d’aujourd’hui je ne peux qu’adhérer à ce constat avec joie. Une joie mâtinée de quelque inquiétude à voir ce que nos savants experts nous prédisent quant à la pérennité de notre qualité de vie. Toutefois et en toute relativité, je vais continuer à écouter mon petit doigt qui pointe vers toutes ces écoles qui se construisent de par nos régions. J’irais jusqu’à dire « Hé, p’tit gars ! va porter des fleurs à mami, c’est sa fête ! »

Et pour ma part…  …je prendrai bien un bon café !