Soirées 2016 de la Fanfare du Jorat

Martine Thonney | Chaque année en janvier les amateurs de musique de cuivre ont rendez-vous à la grande salle de Mézières. C’est à cet endroit que la Fanfare du Jorat donne ses soirées annuelles.
La première soirée aura lieu le samedi 23 janvier. Un repas sur inscription préalable (021 903 37 70) sera servi à 18h45 et suivi par le concert à 20h15. Pour les personnes désirant venir uniquement au concert, il n’y a nul besoin de réserver!
Pour la seconde soirée du samedi 30 janvier, la fanfare a décidé de reprendre exactement le même concept: un repas puis le concert seront de mise aux mêmes heures et conditions que le samedi précédent. Cette formule constitue une première, puisque auparavant, seul un repas lors de la première soirée était prévu.
Je me suis laissé dire (le site www.fanfare-du-jorat.ch vous renseignera également) qu’un superbe programme composé de 8 pièces sera présenté. Sous la direction de David Aebi, la bonne trentaine de musiciens s’exercent, répètent inlassablement une à deux fois par semaine, peaufinent et se réjouissent de sentir leur public. Les soirées, ce sont des moments forts dans la vie d’un ensemble et de son chef. Le 23 janvier, les tout jeunes élèves jouant de la flûte à l’Ecole de musique se produiront. Le 30 janvier on aura le plaisir d’entendre les Cadets de Forel/Lx. Quant aux élèves percussions et cuivres, ils auront le privilège et la fierté de rejoindre les rangs de la Fanfare pour
4 pièces à chaque soirée.
En 2016, la motivation est le maître mot du chef et de sa troupe. Pensez! La Fête fédérale de Montreux constitue «crescendo» une montée d’adrénaline, à n’en pas douter! Nos musiciens s’y rendront le 10 juin avec la ferme intention d’en ressortir grandis. Nous aurons l’occasion d’en parler dans ces colonnes, d’autant que la société va se mobiliser pour que le public soit de la partie sur la Riviera.
Ne ratons pas les possibilités qui nous sont offertes de faire du bien à nos oreilles et à notre esprit en compagnie d’autrui; commençons l’année… en fanfare et que l’harmonie ait la première place!