Salon vert ouvert

André Locher | Dans les années 1750-1770, les baillis bernois entreprennent de grands travaux dans leur appartement: pose de boiseries, installation de poêles en faïence, abaissement des plafonds, modifications des fenêtres. Le tout pour rendre leur logement plus confortable.
Ensuite le temps fait son œuvre d’usure. Les familles bourgeoises du 19e siècle font un entretien minimum. En 1936, le château est acheté par l’Association pour la conservation du château d’Oron (ACCO).
Au cours des 40 dernières années, l’ACCO a réalisé de nombreux travaux de restauration. Certains sont très visibles: les façades (1970), les murs des jardins (2006-2010), la couverture de la cour intérieure (2009), l’ouverture du donjon (2011), d’autres sont plus discrets, car il faut visiter les appartements pour les voir: la restauration des salles de réception, des salons et des corridors.
Avant toute restauration historique, une commission formée des experts des monuments historiques vaudois et fédéraux, d’une historienne, de l’architecte du château, du président et des artisans se réunit et examine attentivement les possibilités.
La restauration doit rétablir l’état original, en respectant les techniques de l’époque.

Les travaux ont duré beaucoup d’années, car l’ACCO doit commencer par trouver des fonds avant de les entreprendre. Elle peut compter sur l’aide de la Loterie Romande, de fondations diverses, de dons des membres de l’ACCO et de subventions cantonales et fédérales. Juste pour donner une idée des montants qui ont été nécessaires: environ 3 millions de francs depuis 1997.
Mars 2015 aura vu la fin des travaux de restauration de l’appartement historique du château avec la rénovation du salon vert.

Dans le salon vert, les sondages ont montré que cette couleur verte était bien la couleur d’origine. Cela a simplifié la discussion, car dans d’autres salons, il y avait jusqu’à 4 couches de peinture superposées.
Jean-François Beroud, ébéniste, a réajusté quelques panneaux des boiseries; l’entreprise Pictura a recréé les corniches en plâtre abîmées ou manquantes, et le restaurateur d’art Jozef Trnka a repeint les boiseries.

Dès le 4 avril, les visiteurs pourront découvrir l’appartement des baillis bernois, tel qu’il était au XVIIIe siècle.
Une nouveauté attend le visiteur: il pourra se promener librement dans tout le château et s’imaginer ainsi dans le rôle du seigneur du lieu.

Horaires: samedi de 14h à 17h et dimanche de 14h à 18h, d’avril à septembre.

www.swisscastles.ch/Vaud/Oron/Oron.html
ou www.chateaudoron.ch