Puidoux – Le canton relance « welQome »

1er décembre, ferme de Praz-Romond

Une vache bien curieuse de découvrir des journalistes!

Jean-Pierre Lambelet | C’est là, dans la ferme de la famille Chevalley, que Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’Etat, Philippe Leuba, conseiller d’Etat et Pascal Meyer de la société Qoqa ont choisi de venir présenter à la presse le renouvellement de l’opération « welQome ». Comme promis, l’Etat de Vaud relance cette opération welQome visant à acheter et à consommer local. On ne change pas une équipe qui gagne : fort de ce précepte, le canton de Vaud et QoQa ouvrent dès le 1er décembre une opération welQome 2 ! Avec un budget de 20 millions pour un chiffre d’affaires potentiel de 60 millions, ce nouveau welQome arrive à point nommé avant les fêtes et bénéficiera à la fois aux acteurs locaux vaudois et au grand public. Comme pour la première édition, la communauté tarifaire vaudoise Mobilis et les entreprises de transport du canton seront associées à l’opération. C’est une opportunité unique de donner un immense coup de pouce à celles et ceux qui font battre le cœur du canton ! Mais, dans le fond, c’est quoi welQome ? welQome est une plateforme de soutien créée en partenariat avec l’entreprise QoQa et l’Etat de Vaud sur laquelle on achète une offre 20 % moins chère tout en offrant 10 % de plus-value au
commerçant. Par exemple, un bon de Fr. 100.- dans un restaurant est payé Fr. 80.- et le restaurateur touche Fr. 110.-. Tout le monde y gagne ! Les bons achetés sont valables jusqu’au 31 août 2021. Les bons non utilisés de l’opération welQome 1 seront aussi valables jusqu’au 31 août 2021. Cette opération uniquement vaudoise vise à soutenir l’économie locale et concerne les secteurs liés aux activités et aux loisirs, la culture, l’hébergement, la restauration, les produits du terroir vaudois, les vignerons et les brasseurs. Bien sûr qu’il faut avoir son siège dans le canton de Vaud et respecter la Charte de durabilité exigée par l’Etat. C’est évident que ces bons ne sauraient être valables pour des achats dans des commerces de détails et des grandes surfaces commerciales dont les produits proviennent du monde entier. Pour rappel, la première opération welQome de juin à septembre a mobilisé 1465 commerçants, généré la vente de plus de 300’000 bons et induit plus de 40 millions de francs en faveur des enseignes vaudoises. Les opérations welQome auront ainsi engendré 102 millions de chiffres d’affaires pour les acteurs locaux. Ces bons sont également valables pour acquérir des abonnements annuels Mobilis à des prix très réduits permettant de voyager dans les transports publics vaudois.

Par exemple:

• Un bon de Fr. 20.- donne droit à un rabais de Fr. 200.- sur un abonnement Mobilis de 1 à 2 zones

• Un bon de Fr. 30.- donne droit à un rabais de Fr. 300.- sur un abonnement Mobilis de 3 à 5 zones

• Un bon de Fr. 55.- donne droit à un rabais de Fr. 550.- sur un abonnement Mobilis de 6 à 9 zones

• Un bon de Fr. 75.- donne droit à un rabais de Fr. 750.- sur un abonnement Mobilis de 10 à 12 zones

Ces bons Mobilis seront disponibles dès le 15 décembre 2020 et aussi valables jusqu’au 31 août 2021.

En outre, durant toute l’opération, QoQa aide les commerçants pour créer le graphisme de leur site et découvrir l’e-commerce, comment gérer le forum, le marketing en partageant leur savoir-faire. Et comme les fêtes arrivent, il est aussi possible d’utiliser welQome pour offrir des bons cadeaux … Un grand bravo à la famille Chevalley pour avoir déjà saisi l’opportunité de l’offre welQome 1 pour mettre en avant sa production locale, ce qui lui a valu la présence de la présidente du gouvernement et du conseiller d’Etat « du coin » entourés d’une nombreuse presse enchantée de découvrir en parallèle un « robot de traite » en activité pendant les discours … 

De g. à d. : Pascal Meyer, Loutre in Chief de QoQa (c’est le titre exact) ; Sylvain Chevalley, ferme de
Praz-Romond ; Jean-Bernard Chevalley, ferme de Praz-Romond ;
Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’Etat et Philippe Leuba, conseiller d’Etat