Près de 100’000 paquets de Noël

Gérard Bourquenoud | La plus belle fête de l’année approche à grands pas et dans les cantons romands comme en Suisse alémanique et au Tessin, des dames à la retraite s’affairent depuis déjà quatre mois à préparer des centaines de paquets de Noël destinés aux enfants de familles défavorisées, orphelins, handicapés, mères célibataires et personnes âgées qui ne bénéficient que d’une maigre rente dans certains pays de l’Est.
Pour ce faire, ces dames (qui se reconnaîtront certainement dans ce message) récupèrent toutes les poupées et jouets que les enfants de chez nous ne veulent plus. Cela donne du travail vu que les poupées doivent être lavées, désinfectées et habillées avec de nouveaux vêtements que des dames tricotent et confectionnent durant l’année. Ces bénévoles y ajoutent bonnets, peluches, écharpes, friandises et même du matériel scolaire acheté à leurs frais. Des paquets de Noël sont également préparés pour les adultes qui ne mangent pas à leur faim et qui vont recevoir des vêtements et des produits alimentaires, tels que riz, pâtes, farine, sucre, café, thé, et même du shampoing qui est très apprécié.
Ces cadeaux provenant de tous les cantons de notre pays (91’102 paquets récoltés dans plus 420 lieux de la Suisse l’an passé) sont acheminés par une trentaine de semi-remorques à la mi-décembre et distribués directement par des responsables suisses aux familles nécessiteuses, dans les orphelinats, institutions et écoles de Bulgarie, Ukraine, Moldavie, Albanie, Roumanie, Serbie et Biélorussie. Une telle action qui, pour cette année, prend fin cette semaine, réjouit le cœur de milliers d’êtres humains qui vivent dans la misère. Il fallait une fois le dire ouvertement.