Parlons français

André Denys  | L’association Parlons français Moudon a été créée début 2012. Ces deux années d’expérience lui ont permis de se développer et de trouver ses marques au sein de la communauté moudonnoise. Elle est composée maintenant d’une quinzaine d’enseignants et l’année scolaire qui vient de se terminer lui a permis d’accueillir près de quatre-vingt participants. Les cours se donnent dans les locaux du Poyet sauf deux d’entre eux qui se tiennent à la paroisse de langue allemande de Moudon. Des espaces chaleureux et bien adaptés à l’enseignement des adultes. En toutes circonstances, les enseignants ont à cœur de favoriser l’accueil et la convivialité, conditions essentielles au succès de leur travail. La situation économique difficile des pays du sud de l’Europe entraîne pour beaucoup de leurs ressortissants bouleversements et précarité. Ainsi, cette dernière année, les enseignants ont été amenés à faire preuve de souplesse. De nombreux participants sont arrivés en cours d’année; d’autres ont quitté les cours pour cause de retour au pays ou de déplacement professionnel. La plupart des cours sont axés sur l’apprentissage de la langue orale, et la demande est forte pour l’accueil de débutants. Mais la langue écrite a aussi sa place, en particulier dans quelques classes réunissant des participants plus avancés.
La commune de Moudon reconnaît l’importance du travail de l’Association: elle lui accorde une subvention annuelle de 6000 francs indispensable à sa survie. Dans une mesure plus modeste, des communes alentour, des entreprises et des particuliers la soutiennent aussi par des dons. Actuellement, le budget annuel de Parlons français Moudon tend à l’équilibre et s’élève à environ
Fr. 10’000.–. La contribution demandée aux participants reste fixée à Fr. 20.– par semestre afin de permettre à chacun de pouvoir étudier sans discrimination. Les participants plus aisés sont invités à faire un don et à soutenir ainsi l’Association dans la mesure de leurs moyens. Il faut de la détermination et même du courage pour suivre des cours de langue après une longue journée de travail à l’usine ou sur un chantier. Les participants méritent donc bien le temps et l’énergie qui leur sont accordés par les enseignants. Ces derniers, par ailleurs, ne ménagent ni leur temps, ni leur peine; fort heureusement, leur engagement est source de profondes satisfactions. Au sein de Parlons français Moudon, participants et enseignants bénévoles travaillent en faveur d’une intégration harmonieuse dans notre région. Chacun d’entre nous a la possibilité de soutenir l’Association en la faisant connaître autour de soi ou par un don en espèces qui sera ressenti comme un grand encouragement.