De l’étable à la pinte

Gérard Bourquenoud  | Construit au début du XIXe siècle, ce bâtiment à fonctions multiples jouxtait la ferme Sonnay, dans le hameau de la Combaz à Ecoteaux. La porcherie de jadis, qui se trouvait au rez-de-chaussée, est devenue en 1950 une pinte baptisée carnotzet par les gens de l’endroit qui s’y rendaient à cheval pour déguster le vin nouveau. Le premier étage était réservé au bois de chauffage, et lorsqu’il était vide il était utilisé comme salle de danse et de dortoir pour les valets. Sous le toit, on y entreposait du blé. Les balustres de la galerie et les encadrements en molasse témoignent, eux aussi, de la prospérité des paysans vaudois à cette époque. Pour éviter que ce bâtiment ne soit démoli et que son patrimoine ne disparaisse à jamais, de bonnes volontés l’ont démantelé et reconstruit au musée suisse en plein air de Ballenberg.