Audition publique

Martine Thonney | Les responsables, professeurs et élèves sont en plein travail… L’audition approche et tout doit être peaufiné: le doigté, la confiance, le rythme et la sonorité pour ceux-ci, les détails pratiques pour ceux-là! L’audition publique aura lieu sur la scène de la grande salle de Mézières le 21 novembre prochain à 17h. Vingt-trois élèves sont inscrits à l’école de musique: 9 d’entre eux sont en classe percussions, 2 sont à l’initiation au solfège, 12 travaillent les cuivres. Ils sont suivis par des professeurs qualifiés. Ces élèves ont déjà ou vont intégrer les rangs de la Fanfare et vous pourrez les entendre aux soirées annuelles des 23 et 30 janvier 2016! Pour l’instant, c’est l’audition qui prime et pour deux d’entre eux, c’est la préparation à la finale vaudoise des solistes et petits ensembles qui se tiendra au Brassus le 14 novembre. On en saura davantage à l’audition…
Les responsables de l’école de musique aiment communiquer et motiver les élèves et le public. C’est pourquoi, avec l’aval des professeurs, deux auditions annuelles se tiennent à Mézières. Celle de juin clôt le travail en fin d’année musicale, celle de novembre donne une idée de l’effort parcouru et à faire! Tout un programme! Les parents, la famille, les personnes intéressées par la musique et quiconque veut passer un joli moment ayant à cœur d’encourager la jeune génération sont conviés à ce rendez-vous. Il sera suivi d’une agape, moment toujours sympa pour échanger les impressions, les idées, les suggestions autour d’un verre et de recettes préparées par les membres de la Fanfare. Les rencontres sont essentielles dans la vie d’une région et il serait dommage de s’en priver. L’occasion est aussi donnée de remercier les communes de leur soutien financier et logistique, l’ASIJ pour la mise à disposition d’un local de répétition, les parents de leur confiance et disponibilité, les professeurs de leur engagement, le public de ses encouragements et… les élèves de leur assiduité. Si une nouvelle vocation venait à éclore et qu’une envie de jouer d’un instrument de cuivre titillait un jeune (ou moins jeune), il est possible de contacter Laurent Blanc à Mézières ou em@fanfare-du-jorat.ch