AG de l’ASEL à Pully: stabilité et projet de collaboration

Claude Quartier  |  Le 18 juin, l’Association sécurité Est lausannoise (ASEL) a tenu son assemblée générale à Pully, dans un décor Covid avec distanciation respectée. L’ASEL regroupe les communes de Pully, Paudex, Belmont, Savigny. A la fin du 8e exercice, bouclé au 31 décembre 2019, on constate que l’Association est bien en place, que ses structures, ses activités et ses finances sont entrées dans une période de stabilité. Pour l’Assemblée, tout est OK. Les comptes 2019 sont acceptés à l’unanimité. Ils diffèrent peu de ceux de l’année précédente: 400’000 francs de plus sur 10 millions, un peu moins que le budget prévu. La participation des communes reste bien en dessous du budget 2019. Elle augmente toutefois de 4,5% pour Paudex, de 3,6% pour Pully mais diminue de 0,3% pour Savigny et de 2,5% pour Belmont.

L’accréditation cantonale a enfin été obtenue, suite aux travaux effectués et terminés dans le bâtiment de la police à Pully. L’effectif compte 60 collaborateurs dont les tâches sont très variées : prévention et éducation scolaire depuis les enfantines aux ados ; sécurité routière ; balisage des routes ; sécurité publique ; police secours et de proximité ; police administrative. Les relations avec la politique et la population sont bonnes, alors pourquoi changer ?

Collaboration en cours 

Le président, Jean-Marc Chevallaz, n’entend pas s’endormir sur ces lauriers. « Le défi auquel nous sommes confrontés est celui de préparer l’avenir, et d’oser penser transversalité et donc collaboration. Notre futur ne peut se réaliser sans une analyse d’une probable réorganisation de la police dans la région ». 

Avec le Covid 19, le futur a déjà commencé. Le plan ORCA, décrété par le Conseil d’Etat, en vigueur jusqu’au 18 juin, a impliqué une collaboration de tous les corps de police sous une conduite intégrée. L’ASL et l’Association de police Ouest lausannois (APOL, Lutry) ont souhaité continuer jusqu’à la fin de cette année leur collaboration. Ce qui correspond aux désidératas des deux comités de direction qui déjà au début de 2020, alors qu’on ne parlait pas encore du virus, « avaient mandaté les commandants pour qu’ils étudient des pistes de collaborations purement opérationnelles sans modification des structures politiques ». 

Comme le souligne le président Chevallaz : « Cette vision de collaboration transversale a été soutenue par notre Association des directeurs des polices communales vaudoises ». Suite à cette première collaboration due aux circonstances, à la fois obligée et souhaitée, on n’a pas constaté de perte de pouvoir politique ou de diminution de prestations. On est là au début d’un processus intéressant à suivre dans la gestion des forces de police dans notre région. 

En fin de séance, l’Assemblée a pris connaissance de la démission du secrétaire Bernard Montavon pour cause de déménagement. Est nommée à ce poste, Francine Medana, conseillère communale depuis vingt ans, à Pully. 

Francine Medana nouvelle secrétaire de l’ASEL / Photo © Claude Quartier