« Shelter » – Un avant-goût de FIFAD – A voir sur YouTube

Documentaire de Julien Roserens et Morgan Le Faucheur

Colette Ramsauer | Cinq champions de la glisse arpentent les hauts sommets en peau de phoque et dévalent les pentes sur leur snowboard ou leurs skis. « Shelter », le film des réalisateurs Julien Roserens et Morgan Le Faucheur nous fait vivre des scènes d’outdoor vertigineuses sur les cimes enneigées des Alpes, et suit le passage de l’équipe dans les cabanes, autant de refuges qui titrent le film. Une version de 45 minutes est à voir sur YouTube. Avant-goût de haute montagne pour ceux qui se rendront le mois prochain au Festival international du film alpin des Diablerets.

Un appel à plus d’écologie

Sans moyens de transports polluants pour leurs déplacements et sans hélicoptères pour les prises de vue, le défi des protagonistes et des réalisateurs a été de réduire au minimum l’empreinte de carbone durant l’expédition. Tourné durant deux mois de l’hiver 2018-2019, exempt d’esprit de compétition, le documentaire lance un appel d’urgence à plus d’écologie. « Shelter » est produit par une marque de textiles dédiée à la glisse. 100% de ses produits sont issus de matières recyclées, biologiques ou bio-sourcées. Le film met en scène cinq véritables athlètes dont Mat Schaer, figure de proue du splitboard, Léo
Taillefer, Jeremy Jones, Levi Luggen et Thomas Delfino. Il nous réserve quelques montées d’adrénaline, nous montre des paysages à couper le souffle sur fond d’une voix off prêtée à un ancien, Serge Lambert guide de montagne depuis un demi-siècle.

« Shelter » 2019, 45’, à voir sur Youtube 

La manifestation respectera scrupuleusement les normes sanitaires en vigueur. Les organisateurs prévoient des projections supplémentaires afin de ne pas combler les salles. Suivant les directives de l’OSFP, notamment pour garantir une traçabilité des spectateurs, les billets d’entrée sont vendus en ligne

Le FIFAD aura bien lieu

Malgré la crise du Covid-19, le Festival international du film alpin des Diablerets aura bien lieu du 8 au 15 août. Dévoilé le 17 juillet dernier, le programme présente une excellente cuvée de quelque 50 films. Autant de réalisations entre performance, poésie, humour et exploration, telle cette immersion fascinante dans les coulisses d’une expédition hivernale au K2. Au cœur d’une opération de sauvetage sans précédent, l’himalayiste française Elisabeth Revol marquera cette édition avec un film d’une rare intensité. Les invités d’honneur de cette 51e édition sont Michel Mayor, Prix Nobel de physique 2019, Alexis Jenni, prix Goncourt 2011 et l’astronaute Claude Nicollier. Le FIFAD récompense cette année Paul Bonhomme et Christophe Profit, deux alpinistes de légende. L’écrivain Sylvain Tesson signe, quant à lui, le commentaire d’un film tourné dans les grands vents de Patagonie. On retrouvera aux Diablerets, Nina Caprez, Katherine Choong, Stephan Siegrist, Dani Arnold, le gratin de l’alpinisme contemporain. Ouvert au monde (Iran, Mongolie, Bolivie, Népal…) et à la jeunesse consciente des conséquences du réchauffement climatique, le FIFAD programme des documentaires impliquant le climat, la faune et la flore, les arbres, le loup, l’ours. CR