Une occasion unique pour toute la jeunesse sportive… mais pas seulement !

Pas seulement…

Pierre Scheidegger Panathlon-Club Lausanne | Le mois de janvier 2020… sera la Fête du sport et la jeunesse aura une occasion unique de descendre… dans la rue pour le promouvoir! Eh  oui! Les Jeux olympiques de la Jeunesse 2020 s’ouvrent à toi! Profites-en pour ton plaisir, tout en restant un véritable ambassadeur de ton sport! Pour cette mission d’importance capitale, tu auras l’aide assurée de tes parents qui auront à cœur de se souvenir et d’appliquer la charte des devoirs des parents dans le sport, dont le respect ne peut que t’offrir une certitude de réussite pour ta future carrière sportive! Un beau dialogue enfants-parents peut s’ouvrir à la concrétisation de belles satisfactions et resserrer des liens insoupçonnés. Alors offre cette charte à tes parents :

1 Le choix de la discipline sportive préférée appartient à mes enfants dans la totale autonomie et sans des conditionnements de ma part.

2 Mon devoir est de vérifier que l’activité sportive soit fonctionnelle à leur éducation et à leur croissance psychophysique, en harmonisant le temps du sport avec les engagements scolaires et avec une vie familiale  tranquille.

3 J’éviterai à mes enfants jusqu’à l’âge de 14 ans de lourdes activités compétitives, sauf des disciplines formatives en favorisant le sport ludique et récréatif.

4 Je les suivrai avec discrétion, avec leur consentement, si tout cela servira à les aider à avoir avec le sport une relation équilibrée.

5 Je ne demanderai rien aux entraîneurs de mes enfants qui ne correspondent pas à leurs mérites et à leurs professionnalités.

6 Je dirai à mes enfants que, pour être de bons sportifs et pour se sentir heureux dans la vie, il n’est pas nécessaire de devenir des champions.

7 Je leur rappellerai également que les défaites aident à grandir parce qu’elles sont nécessaires pour devenir plus sages.

8 Je leur montrerai les valeurs du Panathlon comme le principe éthique pour affronter une bonne expérience sportive.

9 A leur retour à la maison, je ne demanderai pas s’ils ont gagné ou perdu mais s’ils se sentent meilleurs. Je ne demanderai pas combien de buts ils ont marqués ou qu’ils  ont subis et combien de records ils ont battus mais s’ils se sont bien amusés.

10 Je voudrai me regarder dans leurs yeux tous les jours et trouver le sourire de ma jeunesse.

Uni par le sport et pour le sport est le credo du Panathlon International. Jeunes sportives et jeunes sportifs… oui, une famille peut être aussi unie par le sport!