23 Octobre 2017
N°39 Du jeudi 19 octobre 2017 ● 67e année (N°3206)

Transports scolaires de l’Association scolaire intercommunale du Jorat 

Planification confiée à Car Postal Pétition des parents d’élèves maintenue
  • ©Patrick Martin

Infos région

Par Mathieu Janin  |  Dans un communiqué de presse publié dans la soirée du 4 octobre, l’Association scolaire intercommunale du Jorat a annoncé avoir décidé
de confier la planification de nouveaux horaires à l’entreprise Car Postal. Ces horaires seront en vigueur dès le 6 novembre. L’APE-Jorat maintient
sa pétition car ses demandes n’ont été que partiellement prises en compte par l’intercommunale scolaire.

Le communiqué de l’ASIJ explique que depuis le début de l’année scolaire, le transport des élèves fréquentant les écoles de l’Association scolaire intercommunale du Jorat s’est révélé très problématique. Le temps passé dans les bus scolaires par les élèves dépassait de loin ce qui était admissible. Le comité de l’ASIJ a demandé à son mandataire de réviser sa grille des transports de fond en comble. Malgré un léger mieux, les conditions de transport des élèves sont restées inadmissibles. Face à cette situation, et suite à une nouvelle rencontre avec le prestataire actuel, l’ASIJ s’est tournée vers d’autres planificateurs susceptibles de reprendre les choses en main dans un délai très court. L’offre de Car Postal a été acceptée, étant la seule qui pouvait être mise en œuvre en très peu de temps.

Nouvel horaire dès le 6 novembre

Concrètement, dès le 6 novembre, les élèves auront un nouvel horaire de transport établi par la filiale cariste du géant jaune Car Postal. Cet opérateur connaît déjà bien le dossier puisqu’elle s’était déjà attelée à cette tâche deux ans auparavant. Les chauffeurs qui œuvrent actuellement à ce transport resteront en fonction, au moins jusqu’à la fin de l’année scolaire, d’après le communiqué. Plus tard dans la nuit, un autre communiqué de l’Association des parents d’élèves du Jorat considérait cette nouvelle comme «un premier pas réjouissant dans la bonne direction». Il reste toutefois à vérifier que la nouvelle grille horaire de Car-Postal apportera une amélioration significative aux divers problèmes transmis par les parents d’élèves à l’ASIJ et à l’entreprise de transport en cause de cette gabegie qui défraie la chronique depuis la rentrée scolaire de cet été.

Pétition de l’APE-Jorat maintenue

Les parents d’élèves resteront donc mobilisés pour que la pétition lancée par l’APE-Jorat recueille un maximum de signatures d’habitants des dix communes concernées afin que toute la lumière soit faite sur cette affaire. Comment expliquer en effet qu’un appel d’offre public, soigneusement préparé et conduit, puisse aboutir à une telle gabegie? Si le processus d’offre publique était dysfonctionnel, d’autres cas similaires auraient dû faire surface dans la région ou ailleurs, ce qui ne semble pas être le cas. Comment peut-on raisonnablement espérer une amélioration de la qualité de service du transporteur actuel, dont le contrat n’a pas été résilié, malgré des résultats aussi déplorables en matière de respect des horaires et de sécurité routière? C’est pour connaître enfin des réponses à ce genre de questions et pour obtenir une étude globale de mobilité scolaire régionale par les pouvoirs publics intercommunaux concernés que le comité de l’APE-Jorat a décidé ce même soir de maintenir sa pétition. Elle court jusqu’au 22 octobre, soit un jour avant la reprise des cours pour les écoliers du Jorat après deux semaines de vacances apaisantes. La pétition susmentionnée est consultable en ligne sur le site de l’APE-Jorat. Une version imprimée à télécharger figure également sur le site pour les habitants concernés non adeptes d’Internet.

Infos: www.asij.ch, www.ape-jorat.ch

Crise sans précédent dans l’APE-Oron-Palézieux

L’APE-Jorat semble ne pas être la seule association de parents d’élèves à avoir de la peine à se faire entendre auprès des autorités scolaires et communales dans notre région. Sa voisine d’Oron-Palézieux connaît une crise sans précédent. Son comité vient même de démissionner en bloc, le 28 septembre dernier, pour marquer son mécontentement et son impuissance devant les pouvoirs publics précités. Elle reproche également un manque de soutien du comité de sa faîtière vaudoise, l’APE-Vaud et liste un catalogue de seize questions non résolues aux organes précités. Ses membres démissionnaires ont publié une lettre ouverte de neuf pages sur leur site internet. Face à cette situation sans précédent, le comité de l’APE-Jorat a décidé de proposer ses bons offices aux membres de l’APE-Oron-Palézieux pour assurer l’intérim de cette association, dans la mesure du possible, jusqu’à l’élection d’un nouveau comité local ou d’un rapprochement plus formel entre les deux groupes qui partagent la même unité d’accueil de la petite enfance (APERO) dans notre région. La lettre ouverte précitée peut être lue en ligne à l’adresse www.ape-oron-palezieux.ch

MJ

Tags