Saint-Saphorin – Sujet brûlant pour le taux d’imposition !

Séance du Conseil communal du 28 octobre

JPG | Sous la présidence d’Odette Menétrey, 26 membres étaient présents le 28 octobre pour débattre, en plus de points protocolaires, du préavis municipal relatif à la fixation de l’impôt communal 2020. Ce préavis, qui a été reconnu par la commission de gestion-finances comme particulièrement fouillé et explicatif et d’une qualité remarquable par sa présentation, concluait à une augmentation de 5 points pour atteindre le taux de 75% du coefficient de l’impôt communal pour 2020. Les autres montants et taux figurant dans l’actuel arrêté d’imposition étant reportés sans modification. Si cette proposition devait être refusée, la Municipalité serait appelée à recourir à un endettement plus important et devrait puiser dans ses réserves. Un premier rapport de la majorité de la commission proposait d’amender le projet municipal pour fixer un taux de 73 points, les autres rubriques étant inchangées. Cette proposition était largement commentée et le fait que le taux était passé de 60 en 2014 à 70 en 2018 était suffisant. Une nouvelle augmentation de l’importance de 5 points pourrait faire fuir certains contribuables et provoquer une diminution de la capacité financière de la commune. Un rapport de minorité de membres de cette même commission a été lu et commenté par le conseiller Nicolas Brunner. Lui aussi a rappelé l’augmentation de 10 points en dix ans, mais proposait d’augmenter l’impôt foncier de 1‰ à 1,2‰, les droits de succession, donations et mutation, ainsi que sur les chiens, faisant passer ce dernier de Fr. 150.- à Fr. 180.-, ce qui équivaudrait à une augmentation de 3 points, soit un taux de 73 points. Il a été relevé par un conseiller qu’en maintenant le taux actuel de 70, il y a une augmentation de 1,5% du point d’impôt cantonal puisqu’il n’a pas été tenu compte du transfert de charge de l’AVASAD au canton et de sa bascule d’impôt. Il propose d’en rester au statu quo. Le municipal Mauro Contardo a convenu qu’une augmentation de 5 points était importante en regard des dernières augmentations. Toutefois une municipalité se doit d’être visionnaire et garantir une capacité d’investissements pour l’avenir. La discussion n’étant plus demandée, la présidente a soumis au vote de l’assemblée les divers amendements; seuls deux ont été admis, soit augmenter l’impôt foncier de 1‰ à 1,2‰ et fixer le taux d’imposition pour l’année 2020 à 72 points de l’impôt cantonal de base. Dans les communications et divers, il a été question des vendanges, des moteurs à bout de souffle des trois cloches datées de 1521, 1661 et 1662. Les travaux de la route cantonale vont bientôt être soumis à l’enquête, quoique le financement doit encore être négocié avec le canton vu que le coût de ces travaux sera hors de portée des seules finances communales.